Bible et calendrier
Bible et calendrier
PREFACE BIBLE ET CALENDRIER
I. NOTIONS PRELIMINAIRES
1. METHODOLOGIE BIBLE ET CALENDRIER
2. UN NOUVEAU CALENDRIER TRES ANCIEN
3. DES CALENDRIERS
4. UN LUSTRE
5. DU VENT DANS LES VOILES
II. RE-DATER LA MORT DE JESUS
1. LA CRUCIFIXION A-T-ELLE EU LIEU LE 7 AVRIL 30 ?
2. RECONSTITUTION D'OBSERVATIONS LUNAIRES ANCIENNES
3. LA PAQUE ETAIT UN SAMEDI
4. LE NOUVEL-AN ETAIT UN SAMEDI
5. SOLUTION LUNAIRE UNIQUE
6. LA LONGUE PREDICATION DE JEAN-BAPTISTE
7. RELECTURE D'UNE PROPHETIE
8. VOILA 46 ANS QUE L'ON BATIT LE TEMPLE...
9. DU COTE DE CESAR
10. "EXIT" PILATE GRANDES MANOEUVRES A L'EST
11. LES VOYAGES DE PAUL
12. JESUS AVAIT ENVIRON 30 ANS
13. CONCLUSIONS
III. LE CALENDRIER DU SECOND TEMPLE
1. QUEL CALENDRIER A L'EPOQUE DU 2nd TEMPLE ?
2. DE L'IMPORTANCE DES ANNEES JUBILAIRES
3. RECONSTITUER LE CALENDRIER ANTIQUE
4. DU BON USAGE DE FLAVIUS JOSEPHE
5. L'ERE DE LA CREATION DU MONDE
IV. CONCLUSION
V. ANNEXES
PROPOS TERMINAL

II. RE-DATER LA MORT DE JESUS



   

5. SOLUTION LUNAIRE UNIQUE



La conclusion du chapitre II-3 était que l'année de la crucifixion Pessah (15 du mois de Nissan) était un samedi ; donc aussi la néomènie du 1 Nissan. Si on consulte le Tableau 1 des néomènies observées à Jérusalem, on voit qu'il y a trois possibilités :

-  le 5 mars 29 ; soit six mois seulement après le début de la prédication de Jean-Baptiste que Luc situe la 15ème année de Tibère César (Lc 3,1) donc après le 20 août 28. C'est incompatible avec le récit de Jean qui inclut la vie publique de Jésus entre 3 pâques (Jn 2,13 Jn 5,4 Jn 12,1) soit en gros deux ans. Argument d'Irénée (Adv H II. 22).
-  Le 22 avril 30 ; ce qui conduit à une pâque en mai. C'est trop tard car il y a déjà eu une néomènie le 23 mars après l'équinoxe.
-  Le 17 mars 36 reste la seule solution.

La conclusion du Chapitre II - 4 était qu'il y avait eu au début de la vie publique de Jésus, un nouvel an (1 Tishri) un samedi.

Le Tableau 1 donne deux possibilités :
-  Le 6 octobre 31 ; cette date ne convient pas car elle conduit avec la solution ci-dessus à une vie publique de plus de 4 ans et demi, ce qui ne correspond pas au récit des évangiles.
-  Le 2 octobre 34 ; cette date convient car à 18 mois de la crucifixion, elle est compatible avec les deux ans de vie publique du récit de Jean, celle-ci eut donc lieu de Pessah 34 à Pessah 36.
La solution est unique, et conduit pour la crucifixion à la date : vendredi 30 mars 36.

En résumé, on peut dresser le tableau suivant :
Tableau p34

Ceci résulte exclusivement des données astronomiques, et des indications concordantes des quatre évangélistes, principalement Lucet Jean, manifestant ainsi leur cohérence chronologique sur ce point.crucial.

Ce qui ne saurait surprendre, puisque Jean est un témoin oculaire des évènements et que Luc affirme haut et fort dans son Evangile s'être bien informé de tout avec exactitude (Lc 1,3).

Après cette démonstration d'une implacable logique, il faut rechercher des indices confirmant les deux dates clés de cette argumentation : l'année 34 et Pessah 36.

On se basera principalement sur les écrits de l'historien de cette période : Flavius Josèphe.
On relira aussi les récits évangéliques avec un oil neuf ayant à l'esprit cette chronologie renouvelée.

Enfin, la lunaison étant une base de temps essentielle, on proposera une lecture de la prophétie de Daniel dite des 70 semaines, qui apportera sa pierre à l'édifice.

Pour contacter Mr LOUBRIAT cliquer ici