Bible et calendrier
Bible et calendrier
PREFACE BIBLE ET CALENDRIER
I. NOTIONS PRELIMINAIRES
1. METHODOLOGIE BIBLE ET CALENDRIER
2. UN NOUVEAU CALENDRIER TRES ANCIEN
3. DES CALENDRIERS
4. UN LUSTRE
5. DU VENT DANS LES VOILES
II. RE-DATER LA MORT DE JESUS
1. LA CRUCIFIXION A-T-ELLE EU LIEU LE 7 AVRIL 30 ?
2. RECONSTITUTION D'OBSERVATIONS LUNAIRES ANCIENNES
3. LA PAQUE ETAIT UN SAMEDI
4. LE NOUVEL-AN ETAIT UN SAMEDI
5. SOLUTION LUNAIRE UNIQUE
6. LA LONGUE PREDICATION DE JEAN-BAPTISTE
7. RELECTURE D'UNE PROPHETIE
8. VOILA 46 ANS QUE L'ON BATIT LE TEMPLE...
9. DU COTE DE CESAR
10. "EXIT" PILATE GRANDES MANOEUVRES A L'EST
11. LES VOYAGES DE PAUL
12. JESUS AVAIT ENVIRON 30 ANS
13. CONCLUSIONS
III. LE CALENDRIER DU SECOND TEMPLE
1. QUEL CALENDRIER A L'EPOQUE DU 2nd TEMPLE ?
2. DE L'IMPORTANCE DES ANNEES JUBILAIRES
3. RECONSTITUER LE CALENDRIER ANTIQUE
4. DU BON USAGE DE FLAVIUS JOSEPHE
5. L'ERE DE LA CREATION DU MONDE
IV. CONCLUSION
V. ANNEXES
PROPOS TERMINAL

III. LE CALENDRIER DU SECOND TEMPLE



   

3. RECONSTITUER LE CALENDRIER ANTIQUE



Rappelons brièvement la structure du calendrier "antique" détaillé au chapitre I-3. Un cycle de 371 lunaisons qui font 10 956 jours et trente ans à peu près (année de 365,20 jours). Un sous-multiple est le "lustre" de 62 lunaisons qui, reproduit 6 fois, donne un cycle à condition de ne pas compter la 372ème lune.

Pour suivre au plus près la lunaison moyenne de 29,53 jours, il faut répartir les 62 lunes en 33 lunaisons de 30 jours et 29 lunaisons de 29 jours, ce qui fait 1831 jours. La manière la plus régulière de répartir les mois pleins (30 jours) et les mois caves (29 jours) est de les grouper en 4 séries selon le schéma : 15+15+15+17=62, où dans chaque série, on alterne les mois pleins et les mois caves, en commençant par un mois plein.

On sait que 12 lunaisons ne font que 354 jours, et donc pour rattraper les saisons, on inclut après 30 lunes la lune suivante dans l'année qui est dite enceinte d'une 13ème lune ou embolismique d'un mois supplémentaire.

D'après cette règle, sont embolismiques les 3ème année (mois de Ve-Adar au milieu) et 5ème année (mois de Ve-Elul à la fin) d'un lustre. Dans un cycle de 30 ans; il y a 11 années embolismiques puisque la dernière lunaison, qui était embolismique, est supprimée.
On aboutit finalement au diagramme suivant :

On observe que le cycle "antique" comporte 3 types d'années :

-  régulière à 354 jours,
-  abondante à 355 jours,
-  embolismique à 384 jours,


et que les années embolismiques d'un cycle ont les numéros : 3-5-8-10-13-15-18-20-23-25-28.

Donc, au temps de Jésus, les années embolismiques dans ce calendrier sont les années : 27-29-32-34-37, puisque l'année 25 est la première année du cycle, comme on l'a vu précédemment (années Juliennes ou A.D.).

On sait que l'année juive N commence le 1 Tishri autour de l'équinoxe d'automne de l'année N-1, donc les années 35 et 36 n'étant pas embolismiques, il doit y avoir 18 mois lunaires entre le 1 Tishri 35 et le 1 Nissan 36. C'est bien ce qui est observé entre le 2 octobre 34 et le 17 mars 36 du tableau 1 de l'étude développée en 2ème partie.

Nous en déduisons que les hypothèses faites ne sont pas en contradiction avec les observations astronomiques, et nous poursuivons la reconstitution du calendrier "antique" à cette époque.

En 24 A.D., la nouvelle lune la plus proche de l'équinoxe, qui définit le début de l'année juive a lieu, d'après le serveur www.imcce.fr :
  le 21 septembre à 15h00 T.U. soit 17h00 à Jérusalem.

Selon le critère de visibilité défini en 2ème partie, le croissant a été visible le lendemain dès 15h00, donc 3 heures avant le coucher du soleil et le 1 Tishri 25 est déclaré le vendredi 22 septembre 24 (J.J. 1.730.089).

A partir de cette date origine d'un nouveau cycle du calendrier "antique", en appliquant le diagramme qui structure le "lustre" défini précédemment, on peut construire mois par mois le calendrier des années 25 à 37.

On trouvera le résultat en annexe Tableau 3 dont j'extrais le Tableau 2 des dates du 1 Tishri et 1 Nissan des années 28 à 37, analogue aux observations du Tableau 1 page 23. Voir aussi en annexe le Calendrier Antique du 2nd Temple p. 69 et 70.

TABLEAU 2

Année
(julienne)
1 NISSAN 1 TISHRI Année du cycle
28 Lundi 15 mars Mercredi 8 septembre E embolismique
29 Vendredi 4 mars Mardi 27 sepembre 5ème E Ve-Elul
30 Jeudi 23 mars Samedi 16 septembre  
31 Mardi 13 mars Jeudi 6 septembre  
32 Lundi 31 mars Mercredi 24 septembre 8ème E Ve-Adar
33 Vendredi 20 mars Dimanche13 septembre  
34 Mardi 9 mars Samedi 2 octobre* 10ème E Ve-Elul
35 Lundi 28 mars Mercredi 21 septembre  
36 Samedi 17 mars Lundi 10 septembre  
37 Vendredi 5 avril Dimanche 29 septembre 13ème E Ve-Adar


RECONSTITUTION DU CALENDRIER "ANTIQUE" DU SECOND TEMPLE A JERUSALEM

De la comparaison des 2 tableaux, on note que le calendrier proposé ne s'écarte jamais de plus d'1 jour des observations et dans un quart des cas seulement, ce qui souligne sa bonne adéquation malgré les sauts d'un jour inévitables.

On remarque aussi que le problème de la datation de la mort de Jésus posé en 2ème partie trouve la même unicité de solution avec ce calendrier.

Les évangélistes Jean et Luc ont donc donné tous les éléments nécessaires au repérage précis dans le temps de cet événement majeur pour eux (de même qu'ils ont précisé les lieux avec minutie, Jean surtout) à partir du calendrier en usage en ce temps là. Le calendrier "antique" ou chaldéen apparaît comme un bon candidat pour l'époque du Second Temple mais il nous faut confirmer cette thèse.

Dans la bible, le livre d'Ezéchiel a un début étrange :
Ez 1,1 "En la trentième année, le 5ème jour du 4ème mois."
Ez 1.2 'le 5ème jour du mois, en la 5ème année de la déportation du roi Joachim." (à Babylone).

L'usage antique est de repérer une date par rapport à un fait notoire : début de règne, victoire, révolte etc. (voir des exemples pages 68), c'est bien ainsi qu'est rédigé le 2ème verset.
Le 1er verset qui de toute évidence se rapporte au même jour et au même lieu "Sur les rives du fleuve Kébar au pays des chaldéens" ressemble fort à l'énoncé d'une date calendaire : année, mois, jour, sans aucune explication, car dans un calendrier connu de tous à Babylone.
Ne serait-ce pas la première mention du cycle calendaire chaldéen de 30 ans ? Car on ne connaît pas de cycle plus long à cette époque (VIème siècle B.C.).

* Il est à remarquer que dans le calendrier hébraïque, le 1 tishri 35 tombe le jeudi 2 septembre 34, ce qui ne concorde pas avec l'évangile de Luc (Lc 4, 16-21) pour qui ce jour est un jour de sabbat.
Pour contacter Mr LOUBRIAT cliquer ici